Accueil > Dédale des écrits > Vies de rockers

Vies de rockers

mardi 10 février 2015, par Benjamin Cooper


Réel de Davis Selwell

Dans l’existence rien ne se conclut ; tout continue. Décrire toute une existence en quelques mots est un crime. Ce guitariste pense qu’il est trop tard pour tout sauf pour faire avec.

Naissance :
Il est né une matinée de janvier dans un quartier de Syracuse.

Enfance :
Davis refuse d’apprendre le solfège. Ses nombreuses aventures amoureuses ont fait des dégâts dans la région et dans les couples de la région.

Adolescence :
à quinze ans on ne fait pas de cadeaux. Davis Selwell aime le new wave et la littérature.

Carrière :
Tout se ramène à la force de la passion. à partir de " Post Wings " Davis Selwell a eu trois enfants : Jim, Bernard et Alexandre qui portent trois noms différents. La célébrité vient à Vernon : Selwell y compose en effet " Uptight " choisie pour être éditée en single. Après tout. Ce guitariste accorde sa guitare basse avant chaque morceau. Davis et June poursuivent une partie de cache-cache. Il parvient à convaincre les critiques, notamment ceux du site Allmusic qui considèrent alors " From Its Hiding Place " comme "un des meilleurs albums enregistrés par Selwell ". Donc. Se peut-il qu’existe un autre univers.

Fin.
Assistent à son enterrement Tommy Reed, Stuart Kent, Ben Johnson et Gaëtan Kirk. Et Didley. Davis Selwell dernier rocker. Ce musicien éclatant est à jamais une icone.

Répondre à cet article